ET BOLLORÉ NOUS A PENDANT “DEUX SIÈCLES GAVÉS DE MENSONGES ET GONFLÉS DE PESTILENCES”

En raison du silence de la rédaction du JDD, nous choisissons de rendre publique cette tribune.

Et la voix prononce que l’Europe nous a pendant des siècles gavés de mensonges et gonflés de pestilences,
car il n’est point vrai que l’œuvre de l’homme est finie
que nous n’avons rien à faire au monde
que nous parasitons le monde
qu’il suffit que nous nous mettions au pas du monde
mais l’œuvre de l’homme vient seulement de commencer
et il reste à l’homme à conquérir toute interdiction immobilisée aux coins de sa ferveur
et aucune race ne possède le monopole de la beauté, de l’intelligence et de la force”

Cahier d’un retour au pays natal, Aimé Césaire, éd. Présence africaine, 1956, p. 83

DEUX CENTS ANS DE MONOLOGUE, pourtant les vessies ne sont toujours pas des lanternes. Le Collectif Sassoufit en tant que l’une des “campagnes véhiculant des informations” selon vous “fausses ou malveillantes”  va répondre à votre interrogation “sérieuse” sur l’abandon de l’Afrique au nom des bientôt 2 milliards d’âmes de ce continent que l’on dit riche.

Nos pères dansaient “indépendance cha cha”…La misère, on ne pouvait pas dire, s’était donné un mal fou pour les achever… Et Bolloré nous a pendant “deux siècles gavés de mensonges et gonflés de pestilences.”

Nous félicitons la justice française et l’encourageons à poursuivre le démantèlement de l’ordre politico-mafieux qu’est la Françafrique. Votre indécence à décrire “des conditions […] pénibles” de votre garde à vue illustre bien ce que vous êtes. Que savez vous vraiment des systèmes judiciaires inquisitoriaux et extravagants ? Nous ne désespérons pas vous avoir comme signataire pour le Journaliste Ghys Fortuné Dombé Bemba prisonnier depuis Janvier 2017 au Congo ou encore Carbone Beni en RDC, les activistes au Niger etc. Dans la majorité des pays d’implantation de votre groupe, la procédure est déloyale, brouillonne et discourtoise. La torture est la norme et une détention préventive peut y durer arbitrairement des années. Les reclus restent des mois sans voir la lumière du jour comme dans les geôles de votre ami Sassou Nguesso.  

Ne vous y trompez pas, nous savons que pour vos 4 milliards d’euros investis, très peu restent sous forme d’impôt et les emplois créés quand ils ne sont pas des contrats précaires ou léonins, réduisent par l’expatriation le chômage de vos compatriotes français et franco-africains. En 2015, l’ONG OXFAM évaluait à 37 milliards d’euros les sommes non déclarées aux trésors publics africains. Ce qui revenait, sur la base d’un taux d’imposition moyen de 28 %, à un manque à gagner de 5 milliards d’euros.

Le maillage fiable, dont vous êtes fier, reste celui d’une logique coloniale car les liaisons inter-Etats africains restent insignifiantes. Bolloré connecte la mine au port, la plantation au port, le tyran à la classe politico-médiatique française. Notre campagne Sassoufit, les Africtivistes, Filimbi, Le Balai Citoyen etc. ne sont pas comme votre nègre l’a écrit des “campagnes véhiculant des informations fausses ou malveillantes” sur le continent mais bien l’expression du réveil citoyen de l’Afrique pour ne plus être “une terre de non-gouvernance, voire de corruption” ou “des chefs d’états décident seuls d’accorder des contrats mirobolants à des financiers peu scrupuleux”.

Examinons les faits : le 23 décembre 2008, vous avez signé avec Denis Sassou Nguesso un contrat de concession du Port de Pointe Noire pour un montant avoisinant les 500 millions € sans que ni le Parlement (godillot), ni la société civile congolaise ou les employés du port ne puissent avoir accès à ce contrat pour l’analyser et le discuter, et sans connaître la destination réelle des fonds. Huit mois après, vos amis Jacques TOUBON et l’UMP faisaient une danse des sept voiles médiatico-politiques pour aider à la réélection frauduleuse de votre partenaire Sassou Nguesso que votre filiale Havas soutient indéfectiblement au travers de forums bidon. Ce schéma de fonctionnement semble être celui qui apparaît dans l’Affaire Guinéenne pour laquelle vous avez été mis en examen. Il est vrai que pour créer de la valeur, vous avez dirigé vos équipes vers les eaux les moins hostiles possibles de l’Alima (Congo). Vous avez comme en Guinée projeté d’installer un multiplex à Oyo (3000 habitants) la ville artificielle du tyran Sassou. Alors à d’autres vos cris d’orfraies et vos boniments ! Oui, chaque investissement dans ces états voyous est suspect de finalité corruptrice, toute embauche est souvent un service rendu ! Les états-civils y sont fluctuants selon le besoin, et ce ne sont pas les services d’immigration français qui nous contrediront. Qu’un état-civil fassent d’un mineur qui vous accusait un majeur de 18 ans ça n’étonne que vous “le connaisseur de l’Afrique”.  De la Banque Rivaud planteur-concessionnaire adepte du travail forcé à la SocFin, quelque soit le masque employé, le visage hideux de votre monopole étouffe les milliers d’entrepreneurs africains.  

Votre lumière et vos buildings, vos réseaux informatiques qui auto-censurent, à la demande des régimes aux abois, brisent autant le lien d’amitié entre la France des Lumières et l’Afrique que l’impunité dont vous avez bénéficié jusqu’à ce jour.
J’espère que la France des Lumières que j’aime va ouvrir les yeux sur le Vincent Bolloré que je connais.

Andrea NGOMBET
Coordinateur Collectif Sassoufit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s