DSK ou le proxénétisme intellectuel comme art de vivre

Depuis les révélations du journal Challenges sur sa mission d’escort, en direction du FMI pour le compte du tyran de l’Alima, il avait été difficile de cerner la nature et l’objet de la prestation que l’ancien patron du FMI offrait. Il est clair maintenant que c’est à une défense et à une illustration du FCFA et du système westphalien que DSK travaillait.

Paris le 13 avril 2018 –   La Coordination du Collectif Sassoufit

LIRE : Zone Franc, pour une émancipation au bénéfice de tous par DSK

C’est avec trois tweets, un d’annonce puis deux liens vers son rapport, en français et en anglais, que DSK s’est invité le soir du 12 avril 2018 à la réunion des ministres de la zone FCFA de ce vendredi 13 avril 2018.

Il faut reconnaître, à cet économiste chevronné, une capacité de harcèlement d’un sujet jusqu’à en obtenir ce qu’il désire. L’érudition comme assommoir, comme moyen pédagogique froid, de faire dire et faire de la science économique, déjà aléatoire, ce qu’on veut.

Le résultat ? Un gang bang théorique d’une vingtaine de pages qui introduit un diagnostic malhonnête de la zone FCFA et des simulacres de réformes que nous jugeons impuissantes à enfanter un avenir durable.

DSK viole le réel et l’économie. Il déshabille froidement les mécanismes de la monnaie puis doucement, sans le consentement de la vérité historique, il y introduit les instruments de la perversion. Par exemple, la dévaluation de 1994 est pour lui un chef-d’œuvre,  les guerres Congo, Tchad, RCA, une vue des esprits chagrins.
Au Congo Brazzaville depuis 60 ans aucun gouvernement stable et c’est une guerre contre les civils, avec occupation du pays par l’armée angolaise en 1997, qui a fait disparaître 400.000 personnes, près de 10% de la population.

Une dévaluation de 1994 portée au pinacle, pourtant conséquence de la faillite du Congo durant le premier règne de son mécène sanglant Dénis Sassou Nguesso.

Une zone Franc au bord de l’implosion en Afrique Centrale du simple fait de la faiblesse du cours des matières premières, au diable la mauvaise gouvernance et les scandales politico-financiers des 70 dernières années ! Et surtout l’accès criminel du Congo au Programme PPTE en 2010 avec des comptes plus maquillés qu’une professionnelle de la rue Saint-Denis ! Pour ce faire, son Représentant résident de l’époque à Brazzaville, Yaya Moussa, coordonnait ou fermait les yeux sur les aberrations, intentionnelles ou pas, rédigées par la Banque Lazard de son inséparable ami Matthieu Pigasse. Pour que le Congo de Sassou Nguesso puisse enfin jouir du but ultime du Point d’achèvement, il a fallu mentir, trahir, voler et même assassiner le journaliste franco-congolais, Bruno Ossebi, sa femme et ses deux enfants, dans l’impunité et l’opacité la plus TOTALe.

L’Afrique de DSK ce n’est finalement, grâce aux complicités locales et avec des boniments ayant l’apparence de l’érudition, qu’une docile soubrette noire que l’on peut détrousser impunément.

Une performance digne d’un Hot d’or, sortons les mouchoirs.
Il apparaît en définitive que le « rapport DSK » est le testament d’une France néocoloniale épuisée face à l’avancée de la Chine et de l’Amérique et qui appelle l’ensemble des nations de l’Europe à un nouveau partage d’une Afrique fantasmagorique.

On convoque Gobineau sans le citer, on s’extasie sur l’importance des chefs et la persistance des identités tribales.  DSK abuse de l’argument colonial d’une France seule assumant une mission sacrée et philanthropique dans des contrées hostiles.

Cet homme, à qui la France a voulu donner un destin national, a choisi le proxénétisme intellectuel comme art de vivre. Il semble explorer avec Sassou, pour sa propre damnation, les nuances du nguiri qui président à la grande corruption internationale.

Le résumé des propositions de DSK, nous l’avons dit, c’est le maintien et l’approfondissement du cadre westphalien des relations internationales qui dure depuis le 17ème siècle. Ce monde de la Shoah, des Khmers rouges, du génocide des Herero et des Tutsi, de l’Holodomor, du Grand Bond en avant, de la Traite négrière, du massacre du Bataclan, celui de Sassou Nguesso met en péril, non seulement le devenir des Congolais, mais celui de l’espèce humaine.

L’ordre westphalien dominant s’écroule : pourquoi ne pas en profiter pour faire naître un nouveau système ?  DSK incarne à la perfection cet ordre vieux, blanc, masculin, orgueilleux et abusif.

Il existe pourtant un continent dédié à la paix et à la science : l’Antarctique. Ce traité Antarctique antithèse du monde westphalien.

L’objectif principal du traité est de s’assurer dans l’intérêt de toute l’humanité que l’Antarctique continuera à être employé exclusivement à des fins pacifiques et ne deviendra ni le théâtre ni l’enjeu de différends internationaux.

Notre contre-proposition c’est un traité du type « Antarctique » pour le Bassin du Congo, véritable Antarctique sans banquise, au regard de son importance écologique et stratégique pour mettre fin au sadisme westphalien cher à DSK.

Notre proposition c’est l’adoption pour les Etats de cette zone de «constitutions pacifiques » comme le Japon post Hiroshima et Nagasaki, c’est-à-dire le bannissement des armées et l’interdiction de posséder des armes de destructions massives.

Il est temps d’inventer un autre avenir. C’est à cette solution durable et de progrès que nous Collectif Sassoufit appelons la France, l’Europe et l’ensemble des nations du monde qui, bien avant la conférence de Berlin sur la libre navigation sur le Bassin du Congo en 1885 et jusqu’à aujourd’hui, lacèrent l’Afrique centrale, le cœur et le poumon du monde.
De l’hévéa rouge au cobalt-coltan,  de l’uranium-pétrole au solaire-hydroélectricité, en passant par la forêt et l’eau douce, l’ensemble des ressources facilement exploitables pour l’humanité se trouvent à profusion en Afrique centrale.

Ce que DSK propose c’est la répétition fataliste du même désordre du monde westphalien. Ce que nous proposons inlassablement depuis 2014 c’est l’audace d’entrer dans l’histoire, dans un futur post-westphalien : Éthique, Équitable et Durable !

Andrea Ngombet
Global Coordonnateur Collectif Sassoufit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s