Denis Sassou Nguesso pique-assiette à l’élysée

Le président Emmanuel Macron en compagnie de celui qui se présente comme le porte-parole de la commission climat du Bassin du Congo.

Denis Sassou Nguesso a eu son graal aujourd’hui, sa photo dans la cour de l’Elysée avec le président Emmanuel Macron. Celui qui se présente comme le porte-parole de la commission climat du Bassin du Congo n’a pas pu trompé la vigilance de la diaspora congolaise. Le standard du Bristol a été saturé et c’est dans un Hôtel bunkérisé que le vieux tyran séjourne désormais.

Cet hôte encombrant fait dérapé la séquence « écologique » du président Macron et ravive les vielles ficelles de la Françafrique. En effet, l’absence du président Touadera, seul président élu démocratiquement en Afrique centrale est un très mauvais signal. Le quai d’orsay de monsieur Le Drian lui préfère le vieux crocodile de l’Alima. 
Le dynamisme de la société civile africaine en France a ringardisé le CPA qui a été incapable d’anticiper ce désastre médiatico-politique. 

La vidéo qui fait la joie des Sassouistes fera tâche. Le vieux tyran fait la bise, tente la conversation, il faut faire durer le moment au maximum. Le président Macron tente d’écourter l’affaire en vain.

En décembre 2016 c’est le président Trump qui avait essuyé les assauts du Haut médiateur de l’union Africaine pour la crise libyenne, la rencontre avait été purement et simplement annulée grâce à la mobilisation de la société civile congolaise. 

En décembre 2017 le président Macron n’a pas pu échappé à la manipulation du Porte-Parole de la commission climat du Bassin du Congo, la société civile congolaise reste mobilisée, elle sait que son destin l’appartient.  L’image de la rencontre tourne déjà en boucle dans les milieux sassouistes comme une approbation de Macron au vieux tyran. Il ne pourra pas garder le silence sur la crise congolaise plus longtemps sans apparaitre comme complice des bourreaux. 

En fait, Ouagadougou n’était qu’un examen blanc, l’examen de passage se jouera sur le dossier de la démocratisation de l’Afrique centrale où la France se casse les dents depuis Giscard D’Estaing. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s