Accord FMI-Congo, Global Witness plaide pour des conditions fortes

Pour la deuxième fois en moins d’une décennie, la République du Congo se retrouve au bord de la faillite. C’est à partir de ce constat que Global Witness construit son argumentaire pour demander au FMI de ne pas faire bénéficier à ce régime Kleptocrate d’un nouveau traitement de faveur.

L’ONG lève le lièvre : le négociateur congolais face au FMI Lucien Ebata est un blanchisseur de capitaux, un kleptocrate.

LIRE LA NOTE :
FR : Le FMI doit s’assurer que le régime Kleptocrate de la République du Congo ne bénéficie pas d’un nouveau traitement de faveur

EN : IMF must ensure kleptocratic regime in the Republic of Congo does not get another sweet deal.

NOTE COLLECTIF #SASSOUFIT :  La banque mondiale par sa représentation au Congo envisage une aide de 400 millions de $ au régime Kleptocrate.  Comment peut-on lancé une consultation « libre » dans un pays où la liberté d’expression et l’intégrité physique des acteurs de la société civile n’est pas garantie ?

La société civile ne comprend pas cet acharnement thérapeutique autrement que par la corruption des agents des agences internationales à Brazzaville. 

Voir le communiqué de la Banque Mondiale

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s