L’ONU va t-elle renflouer la secte Sassou Nguesso ?

Femme fuyant les bombardements de l’armée congolaise dans le Pool

Dans une dépêche du 24 juin 2017, Reuters nous apprend que l’ONU cherche 20 millions de dollars pour l’aide aux déplacés dans le Pool.

Pour le Collectif Sassoufit et les forces de la société civile congolaise, il serait totalement incompréhensible que l’ONU octroie, quand elle les aura trouvé, la somme de 20 millions $ à l’actuelle administration (de fait) du Congo Brazzaville, par ailleurs citée dans plusieurs affaires de corruption internationale et de détournement de fonds publics, sans qu’elle n’ait  au préalable mis fin aux bombardements dans le département du Pool et libéré les prisonniers d’opinion.

Toute aide ou collaboration avec l’actuel système ne fera que prolonger la souffrance des populations et entraînera sans l’ombre d’un doute des détournements massifs.

Nous pouvons affirmer, sans risque de nous tromper, que les kits d’aide seront détournés et revendus par les seigneurs de guerre ; l’argent collecté servira à l’achat d’armes et de munitions pour exterminer les populations en détresse et à enrichir des fonctionnaires internationaux, intermédiaires complaisants et corrompus.

Cette mafia se fera sous la supervision armée d’individus poursuivis pour crime de guerre et crime contre l’humanité comme le seigneur de guerre Jean François NDENGUET, chef de la police de Sassou Nguesso.

Le système des Nations Unies n’a pas vocation à renflouer la secte criminelle Sassou Nguesso qui a pris en otage l’Etat Congolais depuis plus de 40 ans et traumatise les populations depuis octobre 2015.

L’aide prioritaire que le système des Nations Unies peut et doit donner au Congo Brazzaville c’est une force internationale d’interposition pour obtenir la démission immédiate de Sassou Nguesso et l’ouverture d’une transition politique sous mandat de l’ONU.

Cette transition politique aura la charge avec l’aide des experts internationaux de conduire l’aide aux déplacés et le travail de vérité, justice et réconciliation nationale sous la forme d’un Tribunal Pénal International de Brazzaville.

Une partie sinon la totalité de l’argent que recherche l’ONU pourrait être trouvée en rapatriant l’argent détourné dans les affaires Asperbras (1 milliards €)Chironi (83 millions €) ou par la vente des BMA dans les différents pays occidentaux.

Le Collectif Sassoufit.

Autres mouvements de la Société civile congolaise.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s