Congo-B : Exécution publique par la police de deux présumés délinquants

Hier , Samedi 13 Mai 2017 , deux (2) jeunes ont été arrêtés par les miliciens de Denis Sassou Nguesso, ils étaient présumés être les « bébés noirs » qui semaient la terreur au quartier mfinda ( quartier djiri , le secteur de Japon métal) . Ces jeunes qui vous voyez sur ces images ont été exécutés froidement.

Livrer des présumés voleurs à la vindicte populaire est la ligne de conduite du régime pour essayer de contenir la grogne sociale. Les exécutions sommaires sont les outils de contrôle social : projection de la force, de la terreur et d’une pseudo-justice primitive. Nous sommes, nous ne cesserons pas de la dire en face d’un régime totalitaire.
 

Bébé noir ou pas bébé noir, ces personnes avaient droit à un procès juste et équitable, à une peine proportionnée et enfin, à une réinsertion sociale au cas par cas.

La joie morbide des congolaises et des enfants qui suivent le convoi macabre démontre combien la société congolaise est malade du sassouisme.

Nous sommes désormais à plus d’une vingtaine d’exécutions publiques extrajudiciaires répertoriées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s