10 mois sans bourse pour les étudiants congolais en Russie

Objet : demande de paie des dix(10) mois de bourses impayées et Mis en garde sur une probable crise ingérable dans les jours qui suivent au cas où nos doléances ne sont pas entendues.

A, 

Son Excellence Monsieur le Premier ministre de la République du Congo,

Monsier Clement Mouamba.

Brazzaville.

Excellence monsieur le Premier Ministre Clément Mouamba ,

C’est avec un coeur rempli de chagrin et de désespoir que votre bienveillance est sollicitée, afin de vous faire part de nos doléances en tant que Etudiant boursier de l’Etat Congolais en Fédération de Russie mais aussi secrétaire general l‘Association des Etudiants Congolais de la ville de Kazan et président l’Association Jeunesse et Education Civique en sigle AJEC, afin que vous soyez informer de notre situation socio-économique catastrophique.

En effet, cela fait exactement en ce jour du 13 avril 2017, dix (10) mois que nous, étudiants congolais boursiers de l’Etat congolais en Fédération de Russie, ne percevons plus notre bourse, et cela ne semble inquiéter personne . Monsieur le premier Ministre, depuis dix (10) mois votre administration nous fait tourner en rond, que ce soit l’ambassade qui est la representation diplomatique de notre pays, ou encore le ministère de l’enseignement supérieur, aucune de ces administration ne connait la date de paie de nos dix mois de bourse impayée, ce silence de mépris, d’ignorance et de rejet de leur part nous empêche d’étudier.

Ainsi, excellence Monsieur le Premier ministre notre question est celle de savoir pour quoi le gouvernement s’acharne sur nous, simples étudiants et haut cadres de demain, car parmi nous il y a des doctorants, des ingénieurs, des spécialistes , dans des domaines clefs pour le développement de notre pays ? ou alors nous croyons bien que cette rupture de paie de nos bourses est peut être dû au fait que nous sommes issus des familles ravagées par le chômage ou parce que parmi nous il n’y aucun de vos enfants, ou ceci est simplement le goût de nuire gratuitement aux pauvres étudiants que nous sommes? sinon comment comprendre que l’argent qui est destinée à nous génération future soit bloqué aussi longtemps ?

Suite à cette rupture de paie de nos bourses, nous enregistrons deja plusieurs victimes d’ordre sanitaire. En effet depuis plus de deux(2) mois, deux de nos compatriotes sont hospitalisés. L’un dans la ville de Kazan qui souffre de la typhoïde et qui a une ordonnance de cent vingt milles roubles (120.000Ru) ce qui est l’équivalent d’un million deux cent milles franc cfa (1.200.000 fcfa). Mais malgré le fait qu’il soit étudiant boursier de la coopération Russo-Congolaise, là aussi l’Etat congolais est absent et c’est le même cas pour le deuxième (2eme) étudiant qui est malade dans la ville de moscou. Suite a tout ceci, Excellence Monsieur le Premier Ministre quelle considération pourrions nous porter à votre gouvernement, qui semble protéger sélectivement les citoyens dont il a la responsabilité de protéger et défendre de façon équitable ? Quel sera alors nos résultats académiques a la fin de notre formation  lorsque nous sommes menacé jour et nuit d’être chassé du foyer pour non paiement des frais de logement ; lorsque nous sommes incapables d’aller a l’université pour manque de tickets de transport, lorsque nous nous cachons pour ne pas se faire attraper par un contrôle de police du fait que nous n’avons pas encore payer nos assurances médicales et enfin Quel sera alors nos résultats académiques a la fin de notre formation lorsque nous nous alimentons une seule fois la journée et avec des produits pauvres en nutriment comme les pates et le riz, le pire est que nous sommes dans un pays dont les temperatures vont jusqu’à moins cinquante degrés celsus (-50° C) et nous n’avons pas le droit de travailler ici.

Excellence Si les étudiants n’osent pas manifester leur mécontentement ouvertement face a cette crise, c’est dû au fait que nous sommes menacés de part et d’autre de la suspension de notre bourse ou de sa suppression totale en cas de dénonciation de cette catastrophe sociale. Alors Excellence Monsieur le Premier Ministre sommes nous dans un état de droit ou encore dans une jungle où chacun fait sa loi ?

Mais malgré toutes les menaces, la décision a été prise afin de dénoncer cette injustice crapuleuse de façon à ce que tout le monde soit au courant car ce n’est pas pour la première fois que cette situation nous arrive ici en Fédération de Russie et d’ailleurs nous sommes prêt a mener des actes autres que les lettres comme la constitution nous le permet afin que vous résolvez notre situation le plus vite possible. Mais en cas d’échec, nous inviterons nos parents et autres étudiants à entrer en action en guise de solidarité et adviendra ce que pourra.

Excellence Monsieur le Premier ministre Clément Mouamba cette lettre n’est en aucun cas une menace mais une mise en garde et une information car la patience a ses limites et la notre a déjà atteint la sienne car dix (10) mois sans bourse est inacceptable, et la réclamer est notre droit légitime.

Tout en croyant à la résolution très rapide de notre situation catastrophique afin d’éviter l’irreparable, veillez croire Excellence monsieur le premier ministre à nos sincère remerciement.

Fait, à kazan le 13 avril 2017

Yonel Ngouma-Mpendi 

Président de l’Association Jeunesse et Education Civique –AJEC

Sécretaire général de l’Association des Etudiants Congolais de Kazan.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s