Bombardement des villages LOUWOLO et BANGOU, 14 morts dont 8 enfants

Le Mercredi 16 Novembre 2016 , plusieurs villages dans le département du POOL ont fait l’objet des bombardements par les hélicoptères de Denis Sassou Nguesso.

Le bilan est très lourd , dans la débandade certains n’ont pas eu le temps de compter les morts mais le bilan provisoire nous fait état de 14 morts dont 8 enfants, 2 jeunes et 4 adultes et 39 blessés graves.

Les enfants ont trouvé la mort dans car ils voulaient traverser , les hélicoptères ont bombardé sans pitié.


La recherche de Ntumi dans le Pool va-t-elle tourner contre les populations ?
[dans la semaine Africaine]


Dans les quartiers de la banlieue Sud de Brazzaville, notamment entre Madibou, Nganga-Lingolo, Samba Alphonse, etc, privés d’électricité depuis quelques jours, les populations sont inquiètes des patrouilles de police, qui procèdent à des arrestations, dès la tombée de la nuit, à partir de 19h.
Ces interpellations seraient justifiées par la recherche de Ntoumi, créant ainsi un climat de psychose au sein des populations.

Par ailleurs, les gens sont ahuris de voir aussi que les camions de la force publique ramènent du Pool, des objets de pillage (appareils électroménagers particulièrement) jusqu’à Nganga-Lingolo, avant de les rembarquer dans des véhicules personnels ou taxis, pour tromper la vigilance de la sécurité publique dans la ville. Ces faits inquiètent les populations qui se demandent si les mandats d’arrêts lancés contre Ntoumi et ses proches se transforment en une perte de droit pour les populations du Pool. 

 

Ci-gît la France, patrie des droits de l’Homme qui aimait trop les nguiris



Dur à Kinshasa et mou à Brazzaville, Hollande sert un drôle de gâteau aux Congolais. La vigueur de ses propos anti-kabila sont tristement contredit par la réception de Rodolphe Adada comme ambassadeur en France de la dictature de Sassou Nguesso. Plus de 500 congolais depuis 2015 sont des prisonniers d’opinions, une épuration ethnique est à l’oeuvre et le président sortant François Hollande trouve que c’est le moment idéal pour renforcer la dictature.

Deux assertions nous apparaissent désormais totalement irréconciliables : Congo libre et « amitié » avec la République Française.

Notre mémoire sera cruelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s