Torturé, le prisonnier politique J. Ngouabi a perdu l’usage la vue

Jean Ngouabi, membre de l’équipe de campagne du général Mokoko, a été arrêté le 25 mars 2016 à Makoua, dont il est natif.

Aussitôt, il avait été transféré  à Owando, puis à Oyo. À Ollombo, un avion spécial l’attendait pour le transférer, tel un dangereux terroriste jusqu’à l’aéroport Maya-maya de Brazzaville par le GRB qui l’a conduit à la DGST après une brève halte au PSP de Ouenzé Manzanza,

C’est à la DGST qu’il a été sauvagement torturé par les hommes de Denis Sassou. Quelques soins lui avaient été, alors, apportés par un médecin mais n’empêchèrent pas le captif de devenir aveugle tant les coups étaient violents et inhumains.

 Jean Ngouabi a toujours été dans le collimateur de Sassou et plus encore depuis son retour d’exil. A la chute de Lissouba, il paya un lourd tribut avec l’assassinat de ses tantes, frères et oncles.

Incarcéré sans jugement depuis son arrestation, depuis quelques jours, son état de santé s’est aggravé. Il se retrouve désormais aveugle. Faute d’une évacuation rapide, Jean Ngouabi risque fort de connaître la mort dans les geôles de Denis Sassou.

Denis Sassou Nguesso et ses sbires devront répondre bientôt devant une vraie justice du sort tragique subi par Jean Ngouabi ; son arrestation, les traitements inhumains qui lui ont été infligés, jusqu’à le rendre aveugle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s