Congo Brazzaville : Owando dit aussi trop c’est trop Sassou dégage

Sassou dégage à Owando

Longtemps réputée être le bastion du pouvoir, la partie nord du Congo change de cap pour cette fois ci. Qui aurait cru à un tel chamboulement au regard du tribalisme, du régionalisme et du sectarisme du monde politique au Congo ? L’histoire retiendra qu’il a fallu d’une candidature de trop de Mr SASSOU, et la déclaration de candidature à l’élection présidentielle du Général Jean Marie Michel MOKOKO pour que le nord du Congo change le fusil d’épaule. Miné par tous les services de renseignement du pays, la population d’Owando attend avec impatience les élections du 20 mars pour se prononcer aux urnes, à l’abri de tout regard indiscret et d’une éventuelle représaille.

L’opération d’affichage n’a pas été tranquille comme une brise qui souffle sur les vignes. Il a fallu attendre que la ville soit endormie, pour que les jeunes de la contrée passent à l’action. Ayant la peur au ventre mais, la détermination de changer le cours de l’histoire, la peur a été plus un excitant et non pas un frein à la soif de changer carrément la configuration politique. Stupéfaite de voir le slogan au petit matin, la population d’Owando ne s’est pas retenue pour commenter cette opération qu’elle qualifie d’extraordinaire.

Collectif Sassoufit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s