Congo Brazzaville : La police congolaise tire sur les étudiants namibiens à Loudima

“Hey les guys, on nous tabasse et on nous tire dessus ici. Nous voulons rentrer à la maison, mais ils refusent de nous rendre nos passeports.”

Ce cri de désespoir a été publié par un étudiant namibien actuellement en formation à l’institut technique de Loudima au Congo Brazzaville.

Sassou Nguesso et le président Namibien

Suite à une tentative de manifestation et de grève le mercredi 13 janvier dernier, les étudiants de cet institut on subit les rafales de la police congolaise.

Le récit des mauvais traitements et des mauvaises conditions de vie est sidérant.  
Les namibiens font état de la séquestration par les autorités congolaises de leurs documents de circulation. Nous ne pouvons pas dire si la police de Jean-François Ndenguet a blessé ou tué à Loudima mais ce qui est certain c’est que la république du Congo est bien un état totalitaire où les droits humains n’existent pas.

Ni l’ambassadeur de Namibie au Congo, ni les autorités Congolaises n’ont daigné répondre au journal Namibien qui a relayé cette affaire. Il y a actuellement 100 étudiants Namibiens et plusieurs professeurs en danger à Loudima au Congo.

Lire L’article du Journal Namibien New Era

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s